Articles Tagués ‘rock’

Bonjour à tous !

Ça fait longtemps que je n’ai pas fait d’article, j’ai été très occupé, mais me revoilà et je voudrais aujourd’hui vous parler de la différence entre style et technique. Je reçois souvent des mails dans lesquels des chanteurs me disent qu’ils prennent des cours de lyrique ou de jazz, et qu’ils sont frustrés de ne pas pouvoir apprendre à sonner rock, pourtant, ils pensent avoir une bonne technique. Je précise avant de continuer que cet article n’est pas discriminatoire envers un style de musique, si vous avez envie de chanter du lyrique ou du jazz, faites-le et prenez-y du plaisir !

Cependant, il y a ici une notion importante pour comprendre pourquoi est-ce qu’apprendre un son rock en cours de chant lyrique par exemple, est rarement efficace. Et cette différence réside, je pense, dans le fait que beaucoup de chanteurs confondent technique vocale et technique de chant (insérez ici le style qui vous botte). Pour mieux comprendre ce que je vous dis, regardons la définition de ces deux mots, trouvés sur le site www.larousse.fr

Technique : Ensemble de procédés et de moyens pratiques propres à une activité :La technique de l’aquarelle.

Vocale : Relatif à la voix : Organe vocal.

La technique vocale n’est donc que l’ensemble des procédés et des moyens pratiques pour faire fonctionner la voix. Pas de style, juste un fonctionnement mécanique pour être sûr que le geste vocal est équilibré. Une bonne technique vocale est donc nécessaire pour tous les styles. Si on part du principe qu’une bonne technique vocale est indépendante du style, on peut alors comprendre pourquoi chanter un style en particulier ne nous donnera pas une bonne technique vocale. Ou si on part du postulat qu’apprendre à chanter jazz par exemple, donne une bonne technique vocale, à ce moment là, chanter n’importe quel style donne une bonne technique vocale (celle-ci étant nécessaire au bon fonctionnement de la machinerie qu’est la voix).

Et la musique dans tout ça ? Parce quand on chante, on ne fait pas qu’une démonstration mécanique pour montrer que tout marche bien. C’est là qu’intervient le style qui nous permet « d’habiller » notre voix pour pouvoir sonner lyrique, rock, jazz, pop (insérez le style qui vous botte, pas forcément celui que vous avez inséré avant).

Ainsi, un cours de technique vocale vous aidera à améliorer votre technique vocale, à faire en sorte que la machine fonctionne bien. Un cours de chant lyrique vous aidera à apprendre à chanter lyrique, un cours de chant jazz vous aidera à sonner jazz, (libre à vous de faire la même phrase avec votre style qui vous botte).

Ne vous attendez donc pas à aller à un cours de chant lyrique et à apprendre des techniques de chant rock, vous risquez soit de ne pas réussir à avoir le son que vous voulez (et chanter du grunge avec une voix lyrique n’est pas vraiment convaincant), soit d’être frustré parce que votre professeur ne peut pas vous l’apprendre (et s’il n’y est pas formé, il a raison de vous dire clairement qu’il ne peut pas vous aider).

Faites donc la différence, et trouvez directement un cours de chant qui corresponde au style que vous voulez chanter. Et n’hésitez pas à demander au professeur que vous avez choisi ce qu’il enseigne (côté technique vocale, quel style, quels effets, etc).

J’espère que cet article vous permettra de mieux vous diriger dans le monde des cours de chant et vous aidera à trouver plus efficacement des cours qui vous correspondront !

N’hésitez pas si vous voulez encore lire sur ce sujet à lire ces deux articles tirés du site www.chanteurmoderne.com. Le premier sur comment choisir son prof de chant, le deuxième sur l’importance de respecter le style !

Salut à tous !

 

Nouvelle vidéo dans laquelle je vous donne quelques astuces pour trouver une mâchoire détendue, ce qui permet d’avoir une meilleure résonance et plus de facilité dans votre voix !

 

 

A bientôt pour de nouvelles vidéos !

 

Chantez bien et surtout, saturez bien !

Salut à tous !

L’été est fini, et la saison des nez qui coulent commence. Aussi, voici un article avec quelques conseils pour passer cette période pas toujours évidente pour les chanteurs ! Vous trouverez aussi quelques exercices pour remettre la voix en route quand vous avez eu une forte toux, ou simplement si vous voulez l’entretenir un peu tous les jours.

Chose importante à signaler, ces quelques conseils ne remplacent pas une consultation médicale chez un spécialiste.

L’hydratation

Même s’il fait moins chaud, rester hydraté est important pour votre voix. Les recherches montrent qu’une voix mal hydratée est moins fonctionnelle qu’une voix bien hydratée. Mais comment hydrater la voix ? Tout d’abord, en buvant régulièrement (de l’eau bien entendu). Vous pouvez aussi une ou deux fois par jour faire une inhalation de vapeur d’eau. L’inhalation reste la seule façon scientifiquement reconnue de nos jours pour hydrater directement les cordes vocales. Pour cela, faites chauffer de l’eau (sans aller jusqu’à la faire bouillir), mettez l’eau chaude dans un bol, penchez vous au-dessus du bol avec une serviette sur la tête et respirez ! (Oui c’est très glamour comme position!)

Deux précautions à prendre quand vous faites ça :

  • Ne rajouter rien dans l’eau (que ce soit huile essentielle ou autre), certains produits pourraient être irritants pour les muqueuses dans votre larynx.
  • Une fois l’inhalation finie, gardez le silence pendant environ 15 minutes. La chaleur fait dilater les vaisseaux sanguins dans les cordes vocales, ces quinze minutes leurs donneront le temps de revenir à leur taille normale.

Gérer une voix fatiguée

Si vous sentez que votre voix est un peu fatiguée, éviter de chuchoter, cela ne ferait que la fatiguer d’avantage. Cependant, n’essayez pas de l’économiser à tout prix. Vous risquez en faisant cela de mettre des tensions qui ne sont pas nécessaires et de créer l’effet inverse que vous recherchez. Essayer de parler le plus normalement possible, le timbre de la voix ne sera peut être pas celui que vous avez d’habitude, ce qui est normal si vous avez les cordes vocales un peu enflées par exemple. Ne vous en faites pas, les cordes vocales sont solides !

Si la fatigue va jusqu’à l’extinction de voix, armez-vous d’un crayon et d’un carnet pour communiquer jusqu’à ce que vous puissiez parler à nouveau.

Si vous êtes malade et que vous sentez , par exemple, que vous ne pouvez pas réaliser la note aiguë du morceau que vous réussissez d’habitude , n’essayez pas à tout prix de la faire. Votre voix n’est pas dans un état normal, acceptez-le. Peut être même que vous pouvez pour cette fois-ci descendre un peu la tonalité du morceau pour vous faciliter la vie. Soyez à l’écoute de votre voix adaptez votre pratique en fonction de ce qu’elle peut faire dans les circonstances données. Évitez tout ce qui peut être extrême pour votre voix : belting, saturation (oui c’est triste, je sais), note très aiguë.

Peut être pouvez-vous voir avec votre professeur de chant, si vous en avez un , des façons de remplacer certains sons par une version plus légère qui donnerait quand même l’effet requis (pour une note puissante par exemple, partir sur une configuration vocale plus légère et jouer un maximum avec le twang).

Si vous avez un concert et que vous ne vous sentez pas capable de l’assurer, n’hésitez pas à le reporter. Mieux vaut reporter un concert, et pouvoir le recommencer à nouveau dans de meilleures conditions sous quelques jours, que de faire le concert avec une voix fatiguée, que l’on fatiguera un peu plus pendant le concert, et qui mettra plus de temps à se remettre de cet excès. C’est à vous d’en juger (on n’a qu’une voix, des concerts, il y en a plein).

La toux, le nez qui coule et autres joyeusetés

La toux n’est clairement pas l’amie du chanteur. Elle irrite fortement les cordes vocales et peut vous empêcher d’avoir une utilisation normale de votre voix. Si vous toussez, allez voir votre médecin pour y remédier au plus vite. Comme vu dans le paragraphe précédent, acceptez que votre voix ne sera pas à son plein potentiel pendant cet épisode de toux.

Une fois que la toux commence à passer, vous sentirez peut être que votre voix a du mal à exécuter certaines tâches vocales (difficulté à atteindre les aigus, difficulté à faire des notes puissantes, etc…) Voici une vidéo de quelques exercices qui aideront votre voix à se remettre ( mais pas à vous sentir glamour).

Les premiers exercices vous permettront de lâcher des tensions dans la nuque et le cou. C’est là que sont votre larynx et les muscles qui permettent de le bouger. N’hésitez pas à le faire plusieurs fois dans la journée.

Le deuxième exercice permettra de détendre la mâchoire qui a elle aussi tendance à accumuler des tensions quand la voix est fatiguée. Vous pouvez aussi le faire plusieurs fois par jour.

Le troisième exercice vous permettra de lâcher des tensions dans la langue. Faites le pendant une minute tous les jours.

Les recherches tendent à montrer que détendre ces éléments de la machine vocale a un effet bénéfique pour les personnes qui ont la voix fatiguée (meilleure stabilité, son plus propre, moins de sensation de voix irritée, cordes vocales plus fonctionnelles)

Le dernier exercice vous permet de bien étirer les cordes vocales (ce qui peut aider quand les cordes vocales sont un peu irritées), il est important de le faire peu fort afin de bien équilibrer le souffle et la voix.

Et les recettes de grand-mère ?

Infusion de thym avec du citron, manger du miel, boire une soupe bien chaude, boire un thé à la menthe, on a tous des petites recettes de grand-mère que l’on nous a conseillées pour améliorer une voix fatiguée. Si l’une d’elle marche pour vous tant mieux !

Cependant d’un point de vue scientifique, rien de tout cela n’affecte directement les cordes vocales étant donné que cela ne les touche pas. Si ces boissons touchaient les cordes vocales, vous seriez en train de vous noyer (les cordes vocales étant l’une des valves de notre système respiratoire, elles communiquent directement avec nos bronches).

Si votre voix est fatiguée à cause d’une maladie hivernale, n’hésitez pas à en parler à votre professeur de chant qui connaîtra peut être des exercices qui peuvent vous aider, faites des inhalations et n’hésitez pas à faire les exercices donnés dans la vidéo !

J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles ! N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions ou des idées d’articles !

A bientôt, chantez bien et saturez bien !

Vidéo tournée et montée par Adrien Rogé, un grand merci à lui !

Salut à tous !

Voici une première vidéo où je vous propose un exercice simple et super efficace pour vous aider à savoir combien d’air vous devez utiliser quand vous chanter !

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des suggestions pour de futur vidéos et articles !

A bientôt !

Vincent.

 

Comme vous le savez, sur ce blog, je compte parler de saturation. En parcourant quelques forums, et en donnant mes cours, je me rends compte que finalement, beaucoup d’entre vous se posent la question sur ce qu’est la saturation, comment ça marche et comment l’apprendre. J’apporte quelques éléments de réponse dans la F.A.Q. mais j’ai tenu à faire cet article afin d’en parler plus en profondeur.

La saturation, qu’est-ce que c’est ?

La saturation c’est un effet qu’on rajoute sur une note (ou plusieurs!) qui donne un effet crié, voix cassée. Pensez au son d’une guitare électrique sur lequel on rajoute un effet de distorsion, la saturation vocale, c’est faire le même effet mais avec sa voix !

Mais encore mieux que des mots, voici une vidéo que j’ai montée, avec des extraits de chansons où on entend un effet de saturation sur la voix. Quand l’effet de saturation est présent, vous verrez le mot Saturation apparaître.

Liste des artistes de la vidéo :

Three Days Grace – Never too late

Carrie Underwood – Before he cheats

Björk – Oceania

Arch Enemy – We will rise

Guns n’ roses – Welcome to the jungle

A perfect circle – The outsider

Aerosmith – I don’t want to miss a thing

Jennifer Holliday – And I’m telling you (du musical ‘Dreamgirls’)

Skunk Anansie – We don’t need who you think you are

Comme vous pouvez le voir cet effet est très utilisé en rock, mais aussi dans d’autres genres musicaux !

On peut aussi remarquer qu’il est utilisé quand on veut exprimer une émotion forte (colère, désespoir, souffrance, …)

Vous avez aussi sans doute remarqué que c’est un effet qui peut s’enlever ou se mettre sur la voix, ou que l’on peut mettre en permanence comme le demandent certains styles musicaux. C’est donc un choix que de faire un son saturé, et non quelque chose que l’on subit (il devrait en être de même pour tout ce que fait notre voix d’ailleurs!). Et heureusement, parce que personnellement, devoir parler toute la journée comme Angela Gossow chante (chanteuse d’Arch Enemy), je pense que ma vie sociale en prendrait un coup !

Vous avez peut être aussi remarqué que toutes ne sonnent pas pareil, certaines sonnent plus ‘grasses ‘ que d’autres, d’autres sont plus légères ou plus agressives même. Ce qui nous amène à la question de comment ça marche.

La saturation, comment ça marche ?

La saturation est donc un bruit que l’on rajoute par dessus une note. Mais avec quoi peut-on faire ce bruit ? Il existe plusieurs manières de faire ce son sainement, mais toutes ont un point commun ; le son se crée au dessus des cordes vocales. Pourquoi ? Tout simplement parce cela vous permet de laisser vos cordes vocales continuer à faire leur boulot qui est d’émettre la note que vous chantez. Pour saturer on va donc utiliser des structures supraglottiques (au dessus des cordes vocales) afin de ‘tordre’ le signal sonore émis par les cordes vocales. Ce qui nous permet de saturer sur toutes les notes que l’on veut (la hauteur de la note dépendant de la vitesse de vibration des cordes vocales) et sur plusieurs qualités vocales !

Il y a donc deux endroits où l’on peut produire la saturation : les fausses cordes et les aryténoïdes.

larynx fausses cordeslarynx arytenoides

Les fausses cordes (false vocal cords sur le schéma de gauche) sont des bouts de chairs suspendus au-dessus des cordes vocales. Elles font partie du système de valve du larynx, se serrant en cas de danger, afin de protéger le système respiratoire.

Il est possible d’utiliser les fausses cordes pour créer une deuxième vibration au-dessus de celle créée par les cordes vocales, créant ainsi un effet saturé.

Les aryténoïdes (visibles sur le schéma de droite) sont des cartilages, sur lesquels sont rattachées les cordes vocales. Il est possible en les basculant en avant de ‘tordre’ le signal sonore pour créer un effet saturé.

Il existe aussi une saturation possible avec les cordes vocales, mais qui est encore très mal connue. On sait en revanche qu’elle n’est productible qu’à faible volume.

Chacune a un son différent, (la saturation des aryténoïdes a un son très gras, pas mal utilisé en chant metal, celle des fausses cordes sonne plus agressive), et il est même possible de les mélanger !

L’apprentissage des effets saturés.

Comme vous l’avez vu, la saturation se produit extrêmement près des cordes vocales. Il est donc vital de s’assurer d’avoir le bon geste musculaire afin de ne pas les blesser. C’est pourquoi il est important d’avoir une voix qui fonctionne de façon saine pour apprendre la saturation. Si vous n’atteignez pas telle note de façon confortable, il est peu probable que rajouter une saturation soit confortable ! Donc avant de vouloir saturer, assurer vous d’avoir une phonation saine. Si votre prof décide donc que vous devez travailler un problème de forçage sur une note plutôt que de la saturation, comprenez que, afin d’obtenir l’effet saturé, il faut enlever le forçage, sinon, la saturation ne marchera pas (pas de façon saine en tout cas!)

Si votre phonation est saine, vous pouvez apprendre à faire de la saturation ! Faites tout de même attention à l’apprendre avec un prof compétent, qui sait comment cet effet fonctionne et qui saura comment le déclencher sans vous blesser la voix.

Car même si les fausses cordes nous permettent de saturer, trop les serrer entraînerait un serrage des cordes vocales (les deux partageant des fibres musculaires). Il faut donc utiliser un outil qui les feront vibrer sans pour autant les serrer. Cet outil c’est le twang (un formidable outil!), j’en parlerai plus longuement dans un prochain article.

Attention cependant, les effets saturés dont je parle sont sains pour les cordes vocales (cela a été prouvé par des recherches scientifiques). Il est en revanche impossible pour le moment de se prononcer sur la santé à long terme des structures avoisinantes (ces recherches devant se faire sur le long terme).

Comme vous le voyez, c’est un effet extrême, complexe, mais passionnant, qui nous permet de rajouter un élément dans notre boîte à outils de chanteur afin d’exprimer encore mieux les émotions que l’on veut communiquer.

Si vous avez des questions sur cet article, ou sur autre chose, ou des idées de futurs articles, n’hésitez pas à me contacter.

À bientôt, et chantez bien !

Les deux images montrant des larynx sont tirées des sites suivants :

http://www.gbmc.org/home_voicecenter.cfm?id=1552

http://m.antoniotti.free.fr/condvoc.htm

Bienvenue !

Publié: 8 juillet 2013 dans Let's rock !
Tags:, , , ,

Bienvenue sur ce blog amis  chanteurs de rock !

Comme le titre l’indique, ce site parlera de voix, de rock et saturation.

J’ai décidé de faire ce site pour essayer de faciliter la vie des chanteurs et chanteuses rock. Entre répétitions à un volume sonore élevé, concerts, et effets vocaux extrêmes à produire en permanence, le rock est un style de chant plutôt sportif!

Je ferai donc des articles pour vous aider à garder votre voix en forme, pour réussir à faire un certain son (chanter du Gun’s & Roses ou du Nirvana demande de faire plusieurs choses différentes!). Mais aussi quelques réflexions personnelles qui j’espère vous aideront à y voir plus clair dans votre parcours de chanteur rock!

N’hésitez pas à consulter la Foire aux questions (F.A.Q.) ou à envoyer un mail en cliquant sur la rubrique Contact si vous avez des questions ou des idées d’articles !

Bonne visite !

Vincent.